Appel à dons pour la Communauté Massaï d’Olasiti

TRÈS URGENT

Appel à dons

pour la Communauté Massaï d’Olasiti (Kenya)

Benson MEOLI, Chef Massaï

(Communauté d’Olasiti, Kenya)

Nous avons reçu un appel d’aide en urgence de Benson MEOLI, chef de la Communauté d’Olasiti au Kenya et Membre du Conseil du Cercle de Sagesse de l’Union des Traditions Ancestrales. Ils souffrent de la faim, en particulier les enfants, et leur école est en train de péricliter. Il est en effet difficile d’apprendre le ventre vide et sans fournitures.

Le village d’Olasiti est situé au sud du Kenya, près de la frontière avec la Tanzanie et du célèbre Parc National Amboseli, au pied du Kilimandjaro. Les Massaï sont un peuple d’éleveurs pastoraux, qui vivent de la consommation de la viande et du lait produits par leurs animaux, et de la vente de bêtes pour acheter riz, farines, épices… Le tourisme les aide aussi, en temps normal, à passer les caps difficiles.

Mais, avec l’épidémie liée au Coronavirus, les marchés aux bestiaux ont été fermés par le gouvernement et le tourisme s’est effondré. Ils n’ont donc plus aucune ressource monétaire. Par ailleurs, actuellement, les bêtes sont pleines et n’ont pas encore mis bas. La situation est donc dramatique.

Aidez-les SVP à traverser cette mauvaise passe ! Même une petite somme est la bienvenue !

Patrick DACQUAY, Chef coutumier du Cercle de Sagesse de l’Union des Traditions Ancestrales

Sophie ALLAIN, responsable des Massaï

Céline GODEUX, responsable des relations internationales

Marie-Domique LINDER, trésorière

Elima N’GANDO N’PUTU, responsable Afrique

Le point sur l’aide apportée au 10 mars 2021

Le 8 mars 2021, nous avons versé 500 euros qui vont permettre de nourrir 25 familles / 40 ménages sur les 45 familles / 70 ménages dans un extrême besoin.

Avec 500 euros de plus, nous pouvons sortir de la détresse toutes les familles les plus nécessiteuses.

Avec encore 500 euros, l’école pourra reprendre vie et la communauté sortir de la faim.

Un seul impératif : aller vite !

Lettre de Benson MEOLI, en réponse au premier virement effectué (9 mars 2021) :

« Salut et bonsoir mes amis et amis de ma communauté [… ]. Tout d’abord, je tiens à vous témoigner de nombreux remerciements et d’une grande gratitude au nom de ma tribu pour votre réponse rapide à aider ma communauté. Nous sommes très très reconnaissants et apprécions vraiment votre aide.

Nous pouvons nourrir et prendre soin de 25 familles / 40 ménages sur les 45 familles / 70 ménages, qui sont dans un très très grand besoin, même si toute la communauté a besoin d’aide, mais nous réglons déjà le cas des plus nécessiteux, les veuves, les orphelins et les handicapés de la société. C’est vraiment très apprécié et nous ne pouvons pas oublier ce que vous nous avez fait ressentir.

En ce qui concerne vos questions, oui, nous avons eu de la pluie cette année, mais la plupart des bêtes sont pleines, elles n’ont pas mis bas, ce qui laisse la communauté dans une situation de désarroi. Le gouvernement a fermé les marchés de bétail où nous vendons les vaches, les chèvres et les moutons de manière à avoir de l’argent pour acheter de la nourriture. C’est une mesure du gouvernement pour infléchir la propagation de l’épidémie de Coronavirus. (Par ailleurs), le Covid-19 a vraiment fortement impacté l’industrie du tourisme sur laquelle notre communauté compte aussi dans les situations difficiles. Du fait de tout ceci, nous sommes dans une période vraiment difficile. La communauté souffre de faim, notre école est sur le point de s’effondrer du fait de la faim des enfants et du manque de fourniture, et en tant que chef, je suis vraiment stressé et je n’ai pas les idées claires ; c’est pourquoi j’ai décidé de partager notre détresse avec vous, afin que vous compreniez la situation pour nous aider. En tant que chef et votre ami à tous, je suis vraiment très reconnaissant envers tous ceux qui ont participé à la donation pour aider ma tribu. Nous souhaitons tous un meilleur futur aux autres, et comme (l’exprime) notre message à Genac, nous devrions embrasser l’esprit de fraternité. J’attends avec impatience de vous entendre à nouveau bientôt […]. En attendant, continuer à partager la parole avec d’autres et sentez vous libres de poser des questions là où ce n’est pas clair.

Cordialement »

Benson Meoli – Chef Massaï – Massaï chamane